Prospérité.Québec : ce n'est qu'un début

Publié le 23 décembre 2014, par Dorval, Yves-Thomas

Alors que la plupart d'entre nous s’apprêtent à prendre un temps d’arrêt pour la période des Fêtes, le moment est propice pour dresser un bref survol du blogue depuis son lancement.

Cela fait maintenant près d’un mois que le blogue Prospérité.Québec a été lancé. Nous avons pu y lire les réflexions sur la prospérité d’une dizaine de personnes représentant différentes parties prenantes de notre société. Ce n’est qu’un début.

L’étude Productivité et prospérité au Québec — Bilan 2014 du Centre sur la productivité et la prospérité (CPP) de HEC Montréal qui vient tout juste de paraître et qui abonde dans le même sens que le Bulletin de la prospérité du Québec, publié en septembre dernier par le Conseil du patronat du Québec, ne rend que plus incontournable la nécessité d’engager un dialogue social sur la prospérité entre la communauté d’affaires et la population.

Selon le CPP, le Québec traîne la patte en matière de prospérité économique depuis plus de 30 ans. Le retard du Québec en matière de productivité ne fait pas qu’entraver la performance économique de la province, il crée un effet domino sur l’ensemble de la société. « Quand la productivité s’accroît, elle entraîne dans son sillage la rémunération — qui permet aux ménages d’accroître leur pouvoir d’achat ou d’épargner davantage –, elle élargit l’assiette fiscale des gouvernements — qui peuvent alors améliorer les services gouvernementaux et les infrastructures publiques —, et elle augmente les revenus des entreprises, qui peuvent alors investir davantage. »1

Il devient urgent d’agir.

À la suite de la parution du Bulletin de la prospérité du Québec, j’ai d’ailleurs entrepris à l’automne une vaste tournée pour m’adresser aux gens d’affaires de toutes les régions du Québec, afin notamment de présenter les éléments essentiels permettant d’instaurer les prémisses de ce dialogue social. Jusqu’à présent, ma tournée m’a conduit à

D’autres vont suivre l’année prochaine.

Parallèlement, d’autres personnes vont aussi se joindre au blogue en 2015  pour échanger leurs visions et leurs pistes de solution en vue de rallier toutes les forces vives de notre société à travailler ensemble pour un Québec plus prospère.

Et ce n’est pas tout, d’autres choses sont à venir en 2015 qui seront annoncées dans les prochaines semaines. Pour garder le fil, continuez de nous suivre et n’hésitez surtout pas à partager vos idées avec nous sur le blogue.

En terminant, j’en profite, d’une part, pour remercier tous nos blogueurs et, d’autre part, pour souhaiter à tous mes meilleurs vœux de bonheur, de santé et de prospérité pour 2015!

Haut de page