Les municipalités au cœur de la prospérité de nos régions!

Publié le 4 mai 2016, par Roy, Suzanne

Dans le contexte actuel, où les défis économiques s’avèrent nombreux à l’échelle du territoire, particulièrement dans cette ère de mondialisation des marchés, les municipalités sont de plus en plus appelées à jouer un rôle de premier plan dans le développement économique local et régional.

Elles s’imposent en effet comme des partenaires incontournables pour stimuler l’économie québécoise, en assurant notamment le développement efficient des zones et parcs industriels, en veillant au déploiement d’une vision stratégique du développement du territoire et en soutenant les entrepreneurs et les entreprises dans les phases de démarrage d’expansion et d’exportation.

Les municipalités, comme donneurs d’ordres, sont aussi elles-mêmes des créatrices de richesse majeures. Responsables de près de 60 % des infrastructures publiques au Québec, elles investissent en effet annuellement près de 16 milliards de dollars dans l’économie québécoise et offrent 80 000 emplois directs dans toutes les régions du Québec, ainsi que 8 000 postes électifs.

En 2014, les municipalités ont hérité de la responsabilité du développement économique local et régional, à la suite de l’abolition des centres locaux de développement (CLD) et des conférences régionales des élus (CRÉ).

Les services de développement économique municipaux gèrent ainsi désormais des outils de financement – tels que le Fonds de développement des territoires et les Fonds locaux d’investissement – qui peuvent être complémentaires à ceux du gouvernement pour encourager la relève entrepreneuriale.

Cette nouvelle donne fait en sorte qu’il est aujourd’hui incontournable que toute politique et stratégie de développement économique et d’identification de créneaux économiques stratégiques intègre le rôle des municipalités comme gouvernements de proximité. Les élues et élus locaux sont en effet on ne peut mieux placés pour avoir une vue d’ensemble du portrait économique de leur communauté et agir sur les leviers dont ils disposent pour créer davantage de richesse, au bénéfice de la qualité de vie de leurs concitoyennes et concitoyens.

Les élues et élus municipaux font par ailleurs de plus en plus la promotion du potentiel de leur territoire dans la recherche de nouveaux investissements. Il serait opportun d’améliorer l’arrimage entre le démarchage du gouvernement et celui des élus municipaux.

Soulignons à cet égard que l’UMQ réalisera, du 18 au 20 mai prochains, une première mission économique dans le nord-est des États-Unis. Cette mission sera dirigée par les mairesses et maires de cinq municipalités en situation de repositionnement industriel et économique (Alma, Drummondville, Gatineau, Magog et Shawinigan) et réunira une quinzaine d’entreprises et d’organisations économiques basées sur leur territoire. Les municipalités et entreprises participantes pourront ainsi établir des partenariats durables avec des acteurs économiques de premier plan de l’autre côté de la frontière, qui contribueront à renforcer la structure économique de leurs communautés.

Haut de page