Vos employés ont-ils les outils nécessaires pour contribuer au succès de votre organisation?

Publié le 24 août 2016, par Poirier, Manon

Dans mon billet précédent, Les travailleurs au cœur de la prospérité, je vous confiais avoir l’intime conviction que le succès de chaque organisation repose d’abord et avant tout sur les employés qui la composent.

Dans ce contexte, il est primordial de donner aux travailleurs tous les outils dont ils ont besoin pour pleinement contribuer au succès de nos organisations. Vous avez peut-être en tête un nouvel équipement de précision ou un logiciel de conception plus performant, ou encore un téléphone intelligent permettant d’avoir un accès continu aux différentes informations. Mais au-delà des équipements et des technologies, avez-vous considéré le développement des compétences?

En cette période où plusieurs organisations doivent se serrer la ceinture, il est regrettable de constater que le premier réflexe est trop souvent de couper dans les budgets de formation. Alors que les études démontrent clairement le lien qui existe entre le niveau de compétence de la main-d’œuvre et la productivité, plusieurs entreprises continuent de voir le développement des compétences comme une dépense plutôt que comme un investissement.

De plus, au-delà de l’impact direct sur la productivité, l’investissement en formation joue un rôle important dans la rétention de la main-d’œuvre. À ce propos, le Baromètre RH 2016 révèle que le manque de possibilité de se développer constitue l’une des principales causes de départ chez les travailleurs québécois.

Considérant que se doter d’une main-d’œuvre compétente et parvenir à retenir les talents sont les principaux enjeux d’affaires qui ressortent de la plus récente enquête de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés auprès des dirigeants d’entreprises québécoises, le développement des compétences se présente comme un élément incontournable pour la prospérité des organisations et de la société.

En terminant, s’il vous est arrivé de consulter une liste des organisations les plus performantes, vous avez sans doute remarqué que bon nombre d’entre elles sont également reconnues comme leaders en matière de développement des compétences de leurs employés. Une simple coïncidence? Je ne crois pas.

Le sujet peut susciter encore bien des questions. Par exemple, les méthodes de développement des compétences actuellement utilisées correspondent-elles aux besoins des organisations? Favorisent-elles un apprentissage optimal chez tous les travailleurs? Excellentes pistes que j’aurai plaisir à explorer dans un prochain billet.

Haut de page