L’attractivité du grand Montréal : un levier majeur de prospérité économique

Publié le 20 octobre 2016, par Bernard, Christian

Dans le contexte démographique actuel, la création de richesse d’une économie ouverte comme celle du Grand Montréal dépend plus que jamais des marchés extérieurs, soit de notre capacité à exporter mais également à attirer des capitaux et du capital humain, le « nerf de la guerre » en cette période de quatrième révolution industrielle.

C’est donc dans l’optique de soutenir l’attractivité et la compétitivité économique de la métropole québécoise que Montréal International tiendra le tout premier Forum de l’attractivité du Grand Montréal, le 4 novembre prochain.

Ce forum prendra la forme d’ateliers participatifs, alors qu’un déjeuner soulignera la vaste contribution des filiales de sociétés étrangères à l’économie de la région. Cinq thématiques majeures de l’attractivité montréalaise seront abordées : les talents internationaux, l’éducation, la révolution numérique, le système de soutien aux investisseurs ainsi que la promotion.

Plusieurs questions seront étudiées. Par exemple, que devrions-nous mettre en place pour attirer et retenir davantage d’étudiants, d’entrepreneurs et de travailleurs qualifiés internationaux? Devrions-nous valoriser davantage les études universitaires et ses impacts positifs? Est-ce que le Grand Montréal peut devenir un leader mondial dans le domaine du numérique? Comment attirer et retenir davantage d’entreprises étrangères? Comment le Grand Montréal peut-il tirer profit de ses réseaux pour mieux rayonner à l’international?

Rappelons que les filiales d’entreprises étrangères établies dans le Grand Montréal jouent un rôle majeur dans l’économie métropolitaine. Elles ne représentent que 1 % des établissements d’affaires, mais 10 % de l’emploi et 20 % du PIB du Grand Montréal. Cet effet multiplicateur remarquable s’explique notamment par les salaires plus élevés, les technologies plus innovantes, les efforts de R-D plus importants et les gains de productivité supérieurs associés généralement aux filiales étrangères. Ubisoft dans le secteur du jeu vidéo, Ericsson en technologies de l’information, Technicolor en effets visuels et Pratt & Whitney en aérospatiale, sont au nombre des exemples révélateurs.

Ces mêmes filiales génèrent également un impact positif considérable sur l’écosystème local et l’environnement d’affaires d’une métropole, que ce soit par l’accès à des réseaux de contacts internationaux ou par la chaîne d’approvisionnement mondiale qu’elles offrent aux fournisseurs.

Il est donc dans notre intérêt et notre devoir à tous de rendre le Grand Montréal plus compétitif sur la scène mondiale!

Inscrivez-vous au Forum de l’attractivité du Grand Montréal (journée complète ou déjeuner-hommage), qui se tiendra le 4 novembre 2016, au Palais des congrès de Montréal

Haut de page