Partir à son compte, la réalité

Publié le 2 mars 2015, par Harper, Frédéric

Si vous vous intéressez un tant soit peu au monde de l'entrepreneuriat, vous avez sûrement lu des articles mentionnant des fondateurs d'entreprise qui sont partis de rien pour devenir des exemples de réussite. Vous avez probablement envié quelques fois cet ami qui, à son compte, semble avoir un plaisir fou. Bien qu'être son propre patron est une expérience formidable, la réalité est un peu plus complexe que ce qu’on perçoit.

Être à son compte, c'est avoir le plaisir d’allier passion et travail. Peu importe quel est le fondement de votre entreprise, vous aurez de multiples tâches. Vous serez le responsable du service des finances, la secrétaire, les ressources humaines, la personne chargée du développement des affaires, le créatif et même le concierge, si vous louez un bureau. Il est donc faux de croire que tout votre temps sera dédié à la conception de votre art! Le développement des affaires est d'autant plus prenant, car c'est un travail continu : vous devrez réseauter, créer de nouveaux contacts et être constamment à l'affût de nouveaux clients potentiels.

Être son propre patron, c'est aussi un synonyme de liberté, mais une liberté contrôlée! On dit souvent que le client est roi. Il n'est peut-être pas le roi, mais il devient, en quelque sorte, votre patron! Je ne crois pas en la sécurité d'emploi avec un statut d'employé, mais admettez que c'est tout de même réconfortant de savoir que, toutes les deux semaines, un montant d’argent prédéfini sera versé dans votre compte bancaire? Cette fois, la paie ne sera pas nécessairement aussi stable, plusieurs facteurs entrent en jeu.

Bien sûr, démarrer son entreprise ou être à son compte amène plusieurs avantages. On devient son propre patron même si l’on garde les clients en tête. On a un horaire flexible, qui ne veut, bien sûr, pas dire qu’il ne faut pas être responsable. On choisit ses contrats, du moins, une fois notre nom un peu plus établi. On bâtit ce réseau de contacts et ce « personal branding » si importants pour une carrière accomplie. Surtout, ce qui est primordial, on mélange passion et travail très facilement. Personnellement, je ne suis plus à mon compte, mais ce n’est pas par manque d’intérêt, au contraire! Je sais qu'un jour, j'y retournerai, car il n'y a rien de plus exaltant que de s'accomplir, en créant quelque chose à son compte. D’ici là, j’espère que vous vous joindrez à moi...

Haut de page