L’importance d’investir dans les entreprises d’ici

Publié le 28 mai 2015, par Auclair, Kim

Depuis les cinq dernières années, j’ai constaté qu'il y avait de plus en plus d’investisseurs intéressés à soutenir financièrement les entreprises établies au Québec pour leur permettre d’aller plus loin.

Prenons, par exemple, les entreprises dans le domaine de la technologie, qui sont en forte croissance au Québec. Les fondateurs de ces entreprises ont le défi d'attirer et d'aller chercher le bon partenaire pour maximiser leurs chances de succès. Les investisseurs d’ici ou de l’étranger les soutiennent principalement parce qu’ils reconnaissent leur grand potentiel à devenir des leaders mondiaux sur le marché.

François Gilbert, président-directeur général d'Anges Québec, le confirme : « Il y a au Québec une offre importante de plusieurs types de financement. Une étape importante dans la démarche des entrepreneurs à la recherche de financement est de bien identifier les joueurs potentiels qui ont des intérêts par rapport à un type d'entreprise et par la suite réussir à les convaincre en tenant compte des besoins spécifiques de chaque organisation. »

Pour Chris Arsenault, président chez iNovia Capital, les investisseurs suivent plus précisément les opportunités. Il y a dix ans, il prétendait que beaucoup d'entrepreneurs avaient parfois la peur de percer à l’international. Il cite Shane Smith, le fondateur de Vice Media, né à Montréal, qui avait dit : « Si vous êtes grand à Montréal, vous êtes grand au Québec. Si vous êtes grand à Toronto, vous êtes grand au Canada, mais si vous êtes grand à New York, vous êtes grand dans le reste du monde ». Chris Arsenault croit maintenant que sa prétention était loin de la réalité d’aujourd’hui. Selon lui, les entrepreneurs d'ici ont de plus grandes ambitions et s'exécutent mieux que jamais auparavant: « La plupart des entrepreneurs en technologie ont maintenant comme ambition le monde entier et veulent que leur maison soit le Québec. »

Pour le démontrer, M. Arsenault s’explique en se basant sur trois principes de départ.

Le premier s'appuie sur une culture d’entraide et de mentorat qui est plus forte que jamais. « Nous n’avions pas cela il y a 10 ans. Ça permet aux entrepreneurs de ne pas répéter les erreurs faites par d’autres avant eux. Les entrepreneurs s’entraident et les entreprises se développent par le fait même plus rapidement. »

Ajoutons à cela, le fait qu'un entrepreneur puisse faire partie d’une communauté qui lui permet de construire des ponts entre les entrepreneurs locaux et les influenceurs de la Silicon Valley, Boston, New York, etc. « Nous le faisons chez iNovia Capital, souligne M. Arsenault. D’autres organisations jouent également un rôle clé dans l’écosystème. Il y a, entre autres, C100 qui fait un travail formidable en donnant l'occasion aux entrepreneurs canadiens de se connecter avec les influenceurs de la Silicon Valley, la Maison Notman à Montréal qui fait partie du Tech Hub Network de Google for entrepreneurs, le Founder Institute, Le Camp, etc.»

Enfin, le troisième principe se justifie par le fait qu’il y a des éléments solides qui jouent en faveur de la province de Québec : un grand bassin de talents qualifiés, un coût de la vie relativement plus faible qu’en Ontario, en Alberta ou aux États-Unis ainsi que des lois d'immigration assez permissives qui habilitent les entreprises à attirer les meilleurs talents d’ailleurs chez nous.

Investir dans les entreprises du Québec est très important pour François Gilbert d’Anges Québec.

Chris Arsenault rappelle pour sa part que c'est la prérogative de l'entrepreneur de décider où doit siéger son entreprise. Il s’agit d'un des éléments à considérer pour avoir du succès: « Si nous ne faisons pas un bon travail pour garder nos meilleurs entrepreneurs ici, ou attirer des partenaires des États-Unis ou d'ailleurs à venir investir ici, ces entrepreneurs iront s'installer ailleurs où ils peuvent avoir plus de succès. C'est aussi simple que cela. Après tout, nous construisons des acquéreurs, et pas seulement des entreprises qui seront acquises! »

Selon vous, quels sont les avantages à investir dans les entreprises du Québec ?

Haut de page